Construction passive

La construction passive

Vous désirez bénéficier de tout le confort d’une construction passive et vous souhaitez démarrer votre projet de maison suivant ce standard. Formé à la conception de bâtiments passifs, notre architecte est là pour vous accompagner dans ce beau projet et pour vous guider de la conception à la certification par la Maison Passive.

Avant de commencer à travailler ensemble, rappelons déjà les grands principes de la construction passive. Vous trouverez ici l’ensemble des critères nécessaires pour obtenir le label « Passiv’Haus ».

Les grands principes

Une construction passive est avant tout économe en énergie. Le véritable objectif est donc de réduire au maximum les besoins : que ce soit pour le chauffage (besoin principal dans une maison ancienne) ou pour tout autre besoin en énergie (eau chaude sanitaire, lumière, électroménager, informatique…).

L’isolation

Pour cette raison, une construction passive est très bien isolée – aussi bien en paroi opaque (les murs) qu’en paroi vitrée (les portes et fenêtres) pour éviter toute entrée de froid en hiver, même par -10 ou -15°C dehors, et limiter les surchauffes en été. Cette particularité permet d’obtenir des températures de surfaces très proches de la température de l’air intérieur. C’est le principal ingrédient du confort thermique d’une construction passive : même placé devant la fenêtre, vous ne ressentirez pas le froid de l’extérieur.

L’étanchéité à l’air

Elle bénéficie également d’une excellente étanchéité à l’air pour supprimer toutes les infiltrations indésirables qui sont souvent source d’inconfort. Cette étanchéité permet de contrôler toutes les entrées mais aussi toutes les sorties d’air.

La ventilation

Enfin, la construction passive dispose d’une ventilation mécanique contrôlée à double flux avec récupérateur de chaleur. C’est l’équipement principal d’une maison passive car il bénéficie d’un taux de rendement très élevé et assure plusieurs fonctions. La première est évidemment de ventiler la maison. Mais l’air qui sort de la maison est à 20°C et il serait dommage de perdre toute cette chaleur. Le récupérateur va donc transmettre la chaleur de l’air sortant à l’air entrant. Ainsi l’air extérieur, qui peut être à -10°C par exemple, sera réchauffé et soufflé avec une température de 17°C ou plus dans la maison.

Cet air, selon les projets, pourra alors être chauffé ponctuellement de 17° à 20°C. Ainsi l’air qui rentre est à la même température que celui qui est sorti. Les pertes de chaleur sont compensées sans que l’on ne s’en rende compte. Le confort est donc optimal.

Le débit de la ventilation est réglé avec une grande précision pour assurer une qualité d’air maximale dans la maison : le taux d’humidité relative est contrôlé pour être toujours compris dans des valeurs de confort. De même, les polluants naturellement présents dans la maison (comme le CO2 par exemple) sont évacués par la ventilation. Le but est de maintenir un seuil très bas, en dessous des niveaux de danger pour la santé.

En complément la VMC double flux dispose de filtres très fins. Ces filtres stoppent les polluants extérieurs (comme les pollens par exemple) et les empêchent d’entrer dans la maison. L’air intérieur reste sain et vos poumons vous en remercient !

Pour conclure

Au final, on peut dire que la maison passive est avant tout conçue pour le confort de ses occupants.

 

Vous êtes convaincu par tout ce confort !

01 84 31 31 26