metier architecte 91 77 damien salvatore

Damien Salvatore

. Damien SALVATORE passe son enfance entre ville et campagne à l’ouest de l’Ile de France, aux portes de la Normandie. Déjà, il développe un attrait particulier pour l’architecture. Il se pose des questions sur comment on vit quand on est en ville, quand on est à la campagne ; quand on habite une maison, un appartement…

Au début des années 2000, Damien entame des études d’architecture. Il choisit l’École d’Architecture de la Ville et des Territoires de Marne-la-Vallée au sein de laquelle il trouvera les réponses à ses premières questions.

 

Du territoire à l’environnement

L’ENSAVT lui permet d’acquérir l’ensemble des outils pour analyser le territoire, qu’il soit urbain ou paysager. Les questions liées à l’insertion d’un projet sur un terrain s’ouvrent peu à peu vers le projet dans son environnement.

Le mot environnement, d’abord lié au territoire à ses différentes échelles (de la parcelle à la région), tend vers l’environnement dans un sens plus large et empreint de plus d’écologie. Les outils de conception bioclimatique, de performances environnementales sont alors abordés. Pour cela, Damien suit le master « Habitat et Énergies » pendant lequel il réalise un voyage d’étude dans le Vorarlberg, région pionnière en Autriche concernant les constructions passives, selon le label allemand « Passiv’Haus ».

Après ses études, il poursuit son chemin en suivant différentes formations professionnelles. Ces dernières sont principalement liées à la conception de bâtiments économes en énergie et respectueux de l’environnement.

 

Vivre l’espace architectural

En parallèle, il oriente son cursus vers l’habitat. Cette spécificité lui permet de développer une analyse fine de l’interaction entre la conception architecturale et les modes d’occupation de l’espace.

Cette interdépendance entre l’Homme et le milieu dans lequel il évolue prend de plus en plus d’ampleur jusqu’à une conférence sur la « normalité et le handicap ». Le conférencier, lui-même en fauteuil roulant, pose la question de la « normalité » au sein d’une société, au sein d’un environnement construit.

Qu’est-ce qu’être normal dans l’environnement d’aujourd’hui ?

Qu’est-ce que serait être normal dans un environnement adapté ?

 

Suite à cette conférence, l’interaction entre Homme et Architecture prend alors une nouvelle dimension. Comment au travers de l’architecture peut-on abolir les différences, les handicaps ? C’est à cette même époque qu’émerge de nombreuses questions sur le handicap et que la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées voit le jour.

 

Damien a rédigé un mémoire de fin d’études qui établit un lien entre la norme, les incidences sur la conception architecturale et les modes de vie qui en découlent. « HABITAT ET HANDICAP : Les incidences  de la norme sur la conception architecturale à Marne-la-Vallée –1976-1986 ».

 

Engagé dans cette démarche pour le handicap, Damien a représenté, bénévolement, l’Association des Paralysés de France auprès de la Sous-Commission Départementale d’Accessibilité aux Personnes Handicapées. La SCDAPH est la commission en charge des dossiers d’accessibilité pour les Établissements Recevant du Public.

 

Et aujourd’hui…

Diplômé en 2008 du master « Habitat et Énergies », Damien a travaillé pendant plusieurs années pour différentes agences parisiennes. Il participe à la conception de grands projets d’équipements publics (écoles, centre culturel, centre de formation, hôtel…) en France comme à l’étranger.

 

En 2015, il fonde sa propre agence Envie d’Architecture.

 

 

Envie d’en savoir plus ?